On n’a pas tous le budget ni la nécessité d’un vélo sur mesure.
Un simple montage bien choisi suffit souvent à créer un vélo de goût et qui convient à nos attentes.

Le Londonien Ed nous explique le sien.

Qu’est-ce qui t’a poussé à monter ce vélo?

En juin dernier, j’ai fait la Transnevada, en Andalousie sur mon endurigide en 29 pouces. Il était plutôt lourd et lent. Donc je me suis cherché un vélo qui serait sympa pour franchir des cols et qui serait capable d’aller explorer les pistes aux alentours. Mon cyclocross n’a pas la place de monter de gros pneus et pas de freins à disques non plus.
Je n’avais pas vraiment besoin de ce Mason, mais c’était un bon prétexte pour m’amuser à monter un nouveau vélo…

Qu’est-ce qui t’a fait choisir ce Mason Bokeh?

En fait ça faisait longtemps que je lorgnais sur le Kinesis Tripster ATR ; Au fil des années, j’ai eu plein de vélos de cette marque que j’ai toujours adorée. Ils font de bons vélos en alu, bien conçus, c’est de la bonne qualité à des prix accessibles. Mais bon, je ne pouvais pas me payer un Tripster en Titane.
La gars de Mason a autrefois travaillé avec Kinesis, et j’ai appris qu’il commercialisait ses propres cadres. C’est comme ça que j’ai découvert le Mason Bokeh. Il a tout ce que je recherchais, une super gueule et il était dans mes prix, alors bon…

Tu nous en dis plus sur tes choix pour ce montage perso ?

Les roues sont du 650B, une collaboration Hunt/Mason. Je cherchais une paire de roues en alu légères, et celles-ci ont un bon rapport qualité-prix. Je ne connaissais pas cette marque, mais elle était réputée auprès de mes potes.?Elles s’en sortent vraiment bien, je n’ai jamais eu de problème avec.

Je les ai roulées avec différents pneus, les meilleurs étant à mon goût les WTB Byway. Bon, pour l’hiver anglais, quand notre gravel retrouve son état naturel de boue argileuse, ils ne sont pas terribles… Mais sur le sec, ils conviennent parfaitement à ce pour quoi est fait ce vélo.

J’ai monté mon vélo avec un une transmission à grande amplitude pour pouvoir parcourir des distances décentes sur la route, mais aussi pour pouvoir passer des parties plus cassantes.

Le pédalier est un Praxis Alba M30 48/32, donc un peu plus petit qu’un compact standard. Une fois de plus, c’était pour leur rapport poids-prix.
En plus il offre la possibilité de retirer l’étoile en 110 BCD pour la remplacer par une couronne direct-mount aussi petite qu’on veut en monoplateau, c’est vraiment top !

Par contre, les manivelles Alba ont un axe surdimensionné de 30mm… Je me suis vraiment fait chier pour passer les cables internes dans le boîtier de pédalier ! Les gaines hydrau ne sont pas super souples et j’ai lu des histoires flippantes de gaines qui finissaient par carrément couper l’axe du pédalier, causant des accidents monstrueux.
Donc il me fallait absolument un soufflet de BdP…

…Mais va trouver un boîtier BB30 fileté en BSA pour du 67mm avec un soufflet! C’a été une sacrée prise de tête, j’ai fini par le fabriquer moi-même. Et même comme ça, ça n’a pas été facile de passer les câbles.

Mais au final, ça marche, et ça vaut le coup d’avoir sué sang et eau dessus.

Papiers d’emballage

On a tous déjà été déçus de trouver des emballages de barres ou de gels dans les endroits les plus reculés.

Non seulement ça nous rappelle qu’on n’est pas les premiers à découvrir les lieux, mais la réaction naturelle est de perdre un peu plus foi en l’humanité, incapable de mettre ses déchets à la poubelle.

 

Le Rasoir d’Hanlon

Cependant, tout le monde ne les jette pas volontairement dans la nature.
Certains de ces emballages ont dû être simplement perdus, échappés d’une poche alors qu’on attrapait son appareil photo…

 

Un peu d’organisation

Par exemple, attribuez une petite sacoche de cintre aux déchets, elle servira uniquement de poubelle.
Ou bien dans votre jersey : le téléphone dans la poche de droite, l’argent dans la gauche, et la poubelle au milieu.
On la videra au premier village où on fera le plein d’eau.

 

A savoir

Certaines marques proposent des emballages biodégradables ou compostables, et c’est une très bonne chose.
Cependant, leur décomposition prendrait quand même plusieurs mois à traîner dans la nature.

 

Montrons l’exemple

Descendons nos déchets dans les poubelles de la vallée, et ramassons ceux qui traînent !

Le montage perso du Mason Bokeh d'Ed

  • Cadre : Mason Bokeh
  • Roues : Hunt x Mason 27.5
  • Pneus : WTB Byway
  • Dérailleur AR : Shimano 105 11s
  • Dérailleur AV : Shimano Ultegra
  • Pédalier : Praxis Alba M30 48/32t
  • Freins : Shimano Ultegra Disc
  • Manettes : Shimano Ultegra Hydro 11s
  • Selle : Fizik Antares
  • Tige de selle: Raleigh Special Products
  • Potence : S-Works
  • Guidon : Ritchey Venture Max
  • Sac de cadre : Blackburn Outpost
  • Sac de selle : Alpkit Koala

Quel est ton meilleur souvenir sur ce vélo?

Ce que j’ai préféré, c’était lors de son premier voyage, le Torino-Nice Rally, vers la fin, quand j’avais d’assez bonnes jambes pour vraiment profiter du vélo. Je me suis envolé sur le Col de Tende, j’ai profité à fond de la Via del Sale pour enfin filer dans la descente sur Nice.
Le vélo a été rapide, confortable et stable, tout en étant chargé, c’était génial !

Edward Hollingsworth

Edward Hollingsworth

Londres, 36 ans

Pourquoi il roule : « C’est comme une méditation de l’âme »
Dernier voyage : An Turas Mor Glasgow – Cape Wrath
Prochain ride : Sûrement explorer les Carpathes
Inspiration : Iohan Gueorguiev The trail is tough but so are we